top of page

Les coachs certifiés sont en demande!

À travers les témoignages que nous entendons des firmes offrant du coaching et des coachs venant se former chez nous, il apparait actuellement que les organisations, particulièrement les grandes, sont à la recherche de coachs formés et même certifiés. Fort est à penser que cette tendance s'étende auprès des entreprises de plus petites tailles.


Par ailleurs, les entrepreneurs sont de plus en plus éduqués ou ont accès à plus d'information sur l'entrepreneuriat, aussi leurs besoins changent et plusieurs en viennent à rechercher des accompagnants aptes à prendre en compte de façon plus holistique l'humain en son contexte [1]. Les coachs certifiés sont formés à cette prise en compte plus holistique du problème et de l'humain, ce qui n'est pas toujours le cas chez les consultants et même les mentors dont l'approche est souvent fondée sur leur propre expérience d'un milieu ou d'une culture et non l'accompagnement d'un humain en période de passage.


Puisque nous formons les coachs, nous avons pu maintes fois observer le gain d'efficacité d'intervention obtenu au fil de l'avancement de notre programme. Aussi, nous continuons à croire en la pertinence que les coachs s'engagent dans une démarche de certification pour mieux aider leurs clients, mais aussi pour eux-mêmes, gagner en assurance.


Petite histoire et marché

Il y un bon moment déjà soit en 2012, ICF diffusait les résultats d'une enquête où étaient mises en relief les plus grandes craintes des coachs[2]. Les deux principales.. la présence sur le marché de coachs autoproclamés et la confusion sur le marché. Dans les faits, c'est la demande et non seulement l'offre qui déterminent le marché. Actuellement sur ce marché, il y a de plus en plus de coachs formés, les organisations ont donc cette possibilité d'ajouter ce critère pour les embaucher. De plus, il apparait que certaines firmes ont vécu de moins bonnes expériences avec des coachs non formés . Elles sont désormais plus prudentes et recherchent un standard de qualité de service et de professionnalisme. La formation et la certification font foi de "sceau" de qualité. Aussi, ces quelques éléments que nous venons d'énumérer expliqueraient en partie cette nouvelle tendance en faveur des coachs qualifiés, formés et certifiés. Il est aussi fort possible que le coaching soit de mieux en mieux connu. En fait de nombreuses recherches ont été effectuées et les effets fort positifs du coaching sont de mieux en mieux connus [3].

Plusieurs associations de coachs, dont l'International Coaching Federation (ICF), à laquelle nous sommes affiliées en tant qu'école et comme coach, octroient des certifications de coach et accréditent les programmes des écoles de coaching. Ces associations ont élaboré et diffusé des codes déontologiques qui s'appuient sur des valeurs précises et auxquels les coachs qu'ils certifient doivent adhérer, cela afin de protéger le public et préserver la réputation du métier de coach. De plus elles encadrent et définissent les bonnes pratiques afin de favoriser la satisfaction par l'excellence des services rendus par les coachs certifiés qui doivent d'ailleurs démontrer qu'ils manifestent bel et bien les compétences de coach pour être certifiés. En plus chaque coach, pour maintenir sa certification, doit poursuivre sa formation et démontrer aux trois ans qu'il a réalisé la formation continue exigée. C'est le cas des coachs certifiés ICF qu'ils soient de niveau ACC, PCC, MCC.


De quoi traite ce code déontologique (ICF)[5]. ?

Nous dirions en nos mots qu'il est question de la nature des contrats et des responsabilités sous-jacentes pour les coachs et parties prenantes du coaching dont à l'égard de la société, du respect de la confidentialité, des conflits d'intérêts et des avenus pour traiter des défis éthiques et moraux. Nous percevons que ce code est une invitation à être clair sur les limites du coaching et sur la nécessité d'éviter de créer une dépendance coach-coaché. En effet, comme le but est l'apprentissage et l'autonomisation, un coach ne doit pas faire durer les contrats de coaching indument. Par ailleurs, le coach n'est pas un thérapeute aussi, ce code le sensibilise à référer à des personnes qualifiées, s'il perçoit que la personne accompagnée est souffrante et a besoin de travailler en profondeur en lien avec des éléments en lien avec son passé ou sa personnalité.


Que visent les coachs en formation?

Les coachs qui s'inscrivent à une formation menant à la certification de coach visent évidemment l'obtenir. Plusieurs par ailleurs, sont à la recherche d'un cadre pour mieux structurer leurs interventions et comprendre leurs responsabilités, avoir du feedback pour revoir leur façon d'accompagner, acquérir des outils pratico-pratiques et échanger avec d'autres passionnés pour apprendre entre pairs. Plusieurs également, visent mieux saisir la différence entre agir comme consultant ou conseiller versus, être un partenaire-coach.


Que découvrent les coachs en étant formés notamment chez nous

Nous croyons qu'il est difficile d'être un bon coach sans n'avoir jamais été coaché. Aussi, au sein de la plupart des programmes, les coachs goûtent aux effets du coaching pour eux-mêmes ce qui participe à développer une plus grande conscience de soi, dans un espace de relation de confiance avec l'autre. Soulignons que le coach est son principal instrument, il a a user de son intuition et de sa capacité de présence, ce qui va au-delà d'usage d'outils techniques. C'est en lien avec la conscience de soi et du contexte.


Pour les coachés, quel avantage de faire affaires avec un coach certifié?

Plusieurs aspects peuvent être énumérés par rapport aux avantages dont la sensibilité à l'humain en transition, à la confidentialité, à l'espace d'intimité et l'impact du coaching lui-même considérant que le coach formé a une approche, une structure et des pratiques porteuses.


En fait, les coachs expérimentés et formés sont entraînés à aider le client à non seulement améliorer sa situation, mais à travailler de façon réflexive pour développer son autonomie et sa capacité d'autodétermination dans une dynamique où l'alignement entre le projet et la personne, est au coeur des entretiens. Ce qui est de plus, particulier au coaching, c'est qu'une partie du processus-coaching, repose sur la mise en action des apprentissages. Cette pratique participe grandement aux effets du coaching. Les retombées en mise-en action, sont maintes fois recensées et expliquent sa popularité comme approche d'apprentissage et de développement chez les adultes.



1. Messeghem, K., Sammut, S., Temri, L., & St-Jean, É. (2020). Les mutations de l’accompagnement entrepreneurial. Revue française de gestion, 286(1), 59-67. doi:10.3166/rfg.2020.00417



3. Jones, R. J., Woods, S. A., & Guillaume, Y. R. (2016). The Effectiveness of Workplace Coaching: A Meta-analysis of Learning and Performance Outcomes from Coaching. Journal of occupational and organizational psychology, 89, 249-277.


4. Pour ICF, il s'agit de professionnalisme, de collaboration, d'humanité et d'équité voir https://coachingfederation.org/about/our-values








Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page