top of page

La performance comme coach




Il est vrai que les coachs aident les autres à mieux performer. Par contre, en apprenant ce nouveau métier, eux-mêmes sont confrontés à un stress de performance. J'en ai été témoin maintes fois comme formatrice de coach et comme coach-mentor.  Je l'ai vécu aussi.

 

L'ego entre en scène, la peur de ne pas avoir autant d'impact qu'on le voudrait, le besoin d'ajouter de la valeur… autant de chimères qui nuisent à être dans l'ici et maintenant avec la personne coachée et apte à retourner la balle dans la conversation coaching.


J'ai lu ce matin un court article sur Novak Djokovic, un champion de tennis que j'aime bien regarder jouer. Je suis une joueuse de tennis! Deux grandes respirations l'aident à se recentrer. Ses respirations ont d'autant plus d'effet dit-il , lorsqu'il sait accueillir le senti, l'émotion qui le trouble avec compassion envers lui-même.


Excellente idée que de respirer, que de se recentrer, cela en amont des rencontres coaching et aussi pendant la rencontre. Comme coach, on a le droit de respirer avant notre prochaine phrase et d'accueillir entièrement qui on est, dans nos forces et nos faiblesses. Je pense que c'est cette simplicité qui aide à aider.

 

Alors les coachs… à vos matchs, à vos coachings, à votre présence compassionnelle pour vous et les autres pour tous ces événements qui vous déstabiliseront en 2024 et qui vous aideront à mieux voir l'humain en vous et chez l'autre!


Par France Asselin, coach PCC

Fondatrice de l'école MOBIUS COCAHING ET MANAGEMENT



Référence:

Haden, Jeff (2023-12-19) dans Inc., Novak Djokovic (and Science) Says It Takes Just 5 Seconds to Decrease Stress, Boost Focus, and Be More Successful, Present, and Happy




Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page